Anonymat et confidentialité

Oui. La Loi vous permet de faire une divulgation de manière anonyme. Si vous choisissez l’anonymat, veuillez alors nous fournir le plus de détails possible sur l’acte répréhensible pour nous permettre de faire enquête. En effet, si vous n’avez fourni aucun moyen pour vous joindre, nous ne pourrons pas communiquer avec vous pour obtenir des compléments d’information. 

Vous avez une information à divulguer ? Vous pouvez le faire maintenant.

Lorsque vous nous faites une divulgation, nous prenons toutes les mesures nécessaires pour que votre identité ainsi que celle des personnes qui collaborent à l’enquête soient protégées.

Votre divulgation sera traitée en toute confidentialité. Les renseignements personnels ne sont accessibles qu’aux personnes autorisées à les consulter dans l’exercice de leurs fonctions. Seuls les renseignements nécessaires au traitement de votre divulgation seront recueillis.

De plus, le formulaire de divulgation sur notre site web est sécurisé afin de protéger vos renseignements personnels.

Toutefois, le Protecteur du citoyen peut communiquer des renseignements aux organismes chargés de prévenir, de détecter ou de réprimer le crime ou les infractions aux lois.

Pour ce qui est des plaintes en matière de représailles, nous devrons, par la force des choses, révéler votre identité à l’organisme ou à la personne qui aurait exercé les représailles à votre endroit dans le cadre de l’enquête que nous effectuerons.

Le nom du divulgateur n’est jamais rendu public. Si l’acte répréhensible s’avère fondé, nous rendons public le résultat de notre intervention, dans la mesure où il est possible de protéger l’identité de la personne qui a fait la divulgation.

Vous avez une information à divulguer ? Vous pouvez le faire maintenant.

Non. Afin d’assurer la confidentialité des informations, le Protecteur du citoyen ne reçoit pas les divulgations sur les réseaux sociaux.

Communiquez plutôt directement avec nous ou remplissez notre formulaire sécurisé en ligne.
 

Moteur de recherche - Foire aux questions