Faire une plainte en cas de représailles

Vous êtes victime de représailles après avoir divulgué un acte répréhensible ou avoir collaboré à une enquête ou à une vérification liée à une divulgation ? Ou vous recevez des menaces ou subissez de l’intimidation pour vous empêcher de le faire ? Sachez que vous êtes protégé. Vous pouvez porter plainte au Protecteur du citoyen.

  1. Assurez-vous que nous pouvons traiter votre plainte.

    Vérifiez que les inconvénients que vous subissez sont bien des représailles au sens de la Loi.

    Vérifiez aussi que nous sommes l’organisme approprié vers lequel vous devez vous tourner. Si les actions exercées contre vous sont liées à une condition d'emploi, vous devrez vous adresser à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), dans un délai maximum de 45 jours après avoir subi les représailles.

  2. Portez plainte maintenant :

Vous avez un doute ?

Vous n’êtes pas certain que le Protecteur du citoyen peut traiter votre plainte ? N’hésitez pas à faire appel à nous au 1 844 580-7993 (numéro sans frais). Si les représailles que vous subissez ne relèvent pas de notre mandat, nous vous dirigerons vers la ressource appropriée.